Covid : 5 millions de malades chroniques ne sont toujours pas vaccinés

L'Assurance-maladie a commencé à communiquer aux médecins traitants la liste de leurs patients à risque non vaccinés, et va contacter en direct 350.000 personnes à très haut risque afin de les inciter à se faire vacciner. Plus de 2 millions de personnes âgées de 65 ans et plus n'ont reçu aucune injection.


Experts are preparing a dialysis machine for use in critically ill patients in hospital intensive care units.

Il y a dans cette statistique de quoi provoquer un nouvel embouteillage monstre dans les hôpitaux et des décès en masse. Quelque 5 millions de Français souffrant d’une comorbidités ne se sont toujours pas fait administrer la moindre dose de vaccin contre le Covid. L’Assurance-maladie a fait le décompte à la date du 11 juillet, et a souligné ce jeudi ce péril lors d’une conférence de presse.

«Ce chiffre de 5 millions peut paraître encore élevé mais il recouvre une part de pathologies qui n’emportent pas de risque direct vis-à-vis du Covid», tempère le directeur de l’Assurance-maladie Thomas Fatôme, qui cite en exemple «le tabagisme, près de un million de personnes, ou les traitements anti-dépresseurs». «De plus, il date du 11 juillet. On est donc maintenant sur des chiffres inférieurs», ajoute-t-il.

Chez les personnes âgées – l’âge est le premier facteur de risque -, le taux de vaccination dépasse les 85 %. Mais 1 million de plus de 75 ans et 1,1 million de 65-75 ans n’ont pas eu leur première dose. Vu la vitesse à laquelle le variant Delta circule chez leurs enfants et petits-enfants, avec une charge virale « mille fois supérieure aux précédents virus », a expliqué ce jeudi, au Sénat, le ministre de la Santé, Olivier Véran, ces personnes sont très exposées.

« Aller vers »

C’est pour réduire ces poches de vulnérabilité que l’Assurance-maladie a initié une démarche « aller vers » , en déployant de la vaccination itinérante, à domicile, sans rendez-vous dans les quartiers et auprès des publics les plus éloignés du vaccin. Depuis mars, 7 millions de SMS ont été envoyés et 2 millions d’appels passés pour convaincre ces patients. En retour, plus de 450.000 d’entre eux ont téléphoné à la CPAM et 150.000 rendez-vous vaccinaux ont été fixés directement par elle.

Ces efforts ont déjà porté des fruits. La vaccination des personnes présentant des comorbidités a bondi entre le 23 mai et le 11 juillet : 14 points de plus, à 74 %, alors que le taux de vaccination en population générale n’était que de 53 % à cette date. La hausse est particulièrement forte pour la trisomie (+20 points, à 70 %), les cancers actifs (+27 points, à 74 %), le diabète (+32 points, à 70 %).

Des listes de patients

Mais il faut aller plus loin, notamment au vu des nouveaux objectifs de vaccination . Depuis le 14 juillet, les médecins traitants peuvent obtenir de l’Assurance-maladie la liste de leurs patients à risque non-vaccinés. Ils sont 4.800 à avoir actionné cette possibilité. Les pharmaciens vont aussi recevoir des flyers à distribuer aux patients obèses ou diabétiques pour les sensibiliser à l’urgence d’une vaccination.

Enfin, le service médical de l’Assurance-maladie projette d’appeler lui-même 350.000 assurés sociaux à très haut risque, transplantés, dialysés, souffrant d’une mucoviscidose, d’un cancer broncho-pulmonaire… L’opération commencera la semaine prochaine avec 20.000 d’entre eux qui ne disposent pas de médecin traitant.


Like it? Share with your friends!

myspotvip

Lorsque vous vous inscrivez et vous recevrez les meilleures offres de MySpotVip et vous recevrez également un guide d'ÉPARGNE.
Préparez-vous pour les offres VIP les plus exclusives et uniques!