Covid : Attal confirme la fin de la gratuité des tests à partir de mi-octobre

A l'issue du Conseil des ministres et du Conseil de défense sanitaire, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a confirmé que les tests Covid ne seraient plus remboursés par l'assurance maladie à partir de mi-octobre. Il a également annoncé le lancement d'une campagne de rappel de vaccin en septembre.


C’est une idée qui avait été évoquée par Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé ce mercredi la fin de la gratuité des tests Covid à partir de la mi-octobre, « sauf prescription médicale ».

« Les tests à répétition n’empêchent pas d’aller à l’hôpital et de contaminer fortement. D’ici mi-octobre, chacun aura eu le temps de s’organiser et de prendre ses responsabilités, nous prenons également les nôtres », a-t-il précisé. Cette mesure doit, selon l’exécutif, pousser plus de Français vers la vaccination en limitant le recours aux tests dits « de confort ».

Troisième dose de vaccin pour les plus fragiles en septembre

Autre idée évoquée par Emmanuel Macron à la mi-juillet : l’injection de troisièmes doses de vaccin. La « campagne de rappel » pour les « populations à risque » débutera mi-septembre, a confirmé le porte-parole du gouvernement, qui a précisé que « les rendez-vous ouvriront dès la fin du mois d’août, début du mois de septembre ». « La liste des populations concernées sera établie par la Haute autorité de santé », a-t-il ajouté. Les plus de 80 ans et les populations les plus vulnérables en feraient partie.

Gabriel Attal a par ailleurs demandé aux préfets des départements dont le taux d’incidence dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants d’exiger le passe sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000m². Par ailleurs, dans ces départements, les préfets doivent désormais rétablir le port du masque en intérieur dans les lieux recevant du public. Le but étant de « freiner des quatre fers » l’épidémie de Covid-19.https://flo.uri.sh/visualisation/6983886/embed

Confinement en Guadeloupe et Martinique

Le porte-parole du gouvernement a également annoncé une série de mesures pour combattre l’aggravation de la situation épidémique dans les Outre-mer, qualifiée de « dramatique » par Emmanuel Macron plus tôt dans la journée. Un « confinement strict » sera mis en place en Guadeloupe, comme c’est déjà le cas sur l’île voisine de la Martinique, entraînant la fermeture des restaurants, bars et plages.

« C’est une nécessité vitale », pour « stopper au plus vite la circulation du virus », a ajouté Gabriel Attal. L’exécutif a également décidé de placer la Polynésie en état d’urgence sanitaire dès le 12 août.


Like it? Share with your friends!

myspotvip

Lorsque vous vous inscrivez et vous recevrez les meilleures offres de MySpotVip et vous recevrez également un guide d'ÉPARGNE.
Préparez-vous pour les offres VIP les plus exclusives et uniques!