Covid : Castex exclut d’imposer le pass sanitaire dans les collèges et lycées

Le Premier ministre ne veut pas étendre le pass aux établissements scolaires, alors que toute la stratégie de l'exécutif a consisté jusqu'ici à maintenir au maximum l'accès à la scolarité. En revanche, il promet de « mettre le paquet » pour vacciner dans les collèges et lycées.


Pupils wearing protective masks stand as they listen to a woman at Françoise-Giroud middle school in Vincennes, east of Paris, on September 1, 2020, on the first day of the school year amid the Covid-19 epidemic. - French pupils go back to school on September 1 as schools across Europe open their doors to greet returning pupils this month, nearly six months after the coronavirus outbreak forced them to close and despite rising infection rates across the continent. (Photo by Martin BUREAU / AFP)

Pas de QR Code pour rentrer dans la cour de récréation du collège à la rentrée. Alors que le gouvernement va étendre l’obligation d’avoir un pass sanitaire pour fréquenter restaurants, cinémas, salles de spectacles, piscines et autres lieux fréquentés par le public, Jean Castex s’est engagé à ne pas recourir à la même méthode pour les établissements scolaires qui rouvriront en septembre.

« Toute notre stratégie depuis le début de la crise […] a consisté à ce que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. […] Alors on ne va pas dire maintenant, si vous n’êtes pas vaccinés, d’autant que certains n’y peuvent rien, on va vous priver d’école. Donc pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires », a assuré le Premier ministre au journal de 13 h 00 de TF1 .

Campagne de vaccination

Même sans l’arme du pass sanitaire, l’exécutif entend toutefois pousser les feux pour accélérer la campagne de vaccination auprès des collégiens et des lycéens, comme il le fait pour le reste de la population. Jean Castex a ainsi annoncé vouloir « mettre le paquet dans les collèges et dans les lycées pour vacciner »

« Nous allons faire des vaccinations dans les collèges et dans les lycées à la rentrée et à cette occasion, nous proposerons aux professeurs qui n’ont pas encore été vaccinés de profiter de ce dispositif », a-t-il poursuivi, qualifiant de « satisfaisant » le taux de vaccination du personnel enseignant sans toutefois étayer ce jugement par des chiffres précis.

Début juillet, Jean-Michel Blanquer s’était montré très réservé face à la perspective de « vaccinodromes » dans les établissements scolaires, disant craindre « une charge de plus » de nature à « troubler le cours normal de l’organisation » de ces derniers. Le ministre de l’Education nationale voulait rassurer les proviseurs, qui gardent un mauvais souvenir des autotests qu’ils avaient dû gérer seuls. La solution pourrait passer par la simple mise à disposition de locaux pour une campagne de vaccination gérée par des professionnels.


Like it? Share with your friends!

myspotvip

Lorsque vous vous inscrivez et vous recevrez les meilleures offres de MySpotVip et vous recevrez également un guide d'ÉPARGNE.
Préparez-vous pour les offres VIP les plus exclusives et uniques!