Covid : quatre entreprises sur cinq ont fait appel aux dispositifs d’aides de l’Etat

Pendant le premier confinement, un tiers des sociétés françaises ont suspendu leur activité, indique une étude de l'Insee publiée ce jeudi. Pour tenir le coup, 84 % des entreprises du pays ont fait appel à une ou plusieurs des mesures d'urgence mises en place par l'Etat.


Take away restaurant during the second lockdown due to Covid-19 pandemic in Bordeaux, on November 2nd. People have been ordered to stay at home except for essential work or medical reasons. President Emmanuel Macron said the country risked being "overwhelmed by a second wave that no doubt will be harder than the first  .//AMEZUGO_350/2011021740/Credit:UGO AMEZ/SIPA/2011021747

Chacun a pu le constater : l’impact de la crise du Covid-19 sur l’organisation et l’activité des entreprises a été massif. Mais celles-ci ont su s’adapter, grâce aussi au filet de sécurité mis en place par l’Etat. C’est ce que confirme l’Insee dans une étude publiée ce jeudi.

Ainsi, pendant le premier confinement , au printemps, un tiers des sociétés de 10 salariés ou plus (5 salariés ou plus dans le commerce de détail) ont suspendu leur activité. Globalement, plus de quatre sociétés sur cinq estiment avoir subi une baisse de leur activité entre mi-mars et mi-mai. Pour un tiers d’entre elles, cette chute a été comprise entre 10 et 50 % par rapport à la même période en 2019. Pour un autre tiers, elle a même été supérieure à 50 %. C’est dire l’ampleur du séisme.

S’adapter pour survivre

Les sociétés les plus petites ont tendance à avoir été plus touchées que les grosses. Logique puisque les secteurs qui ont fait l’objet de fermetures administratives tels que l’hôtellerie-restauration comptent proportionnellement plus de petites entreprises que les autres secteurs. A l’opposé, pendant le premier confinement, 6 % des sociétés ont vu leur activité augmenter, surtout dans le commerce alimentaire et la pharmacie.

Pour tenir le coup, plus de quatre entreprises françaises sur cinq ont fait appel à une ou plusieurs des mesures d’urgence mises en place par l’Etat, qu’il s’agisse du dispositif d’activité partielle , des prêts garantis par l’Etat (PGE ) ou des reports d’échéances sociales ou fiscales. Mais il a bien fallu que les entreprises s’adaptent pour survivre . Ainsi, 20 % des entreprises ont adapté leur offre pendant le confinement. Et ces changements ne sont pas que conjoncturels puisque 62 % des entreprises qui ont modifié leur offre pendant et après le confinement pensent poursuivre dans cette voie.

Le bouleversement de la logistique

« L’effort d’adaptation au confinement et à ses suites ne s’est pas limité à l’offre de produits. Il a également porté sur la logistique commerciale pour une société sur deux en développant la vente en ligne, la mise en place de nouveaux systèmes de livraison, comme la livraison à domicile ou le drive ou bien encore la vente directe ou par le biais d’une plateforme collaborative », note l’Insee. Beaucoup d’entre elles ont aussi dû revoir leurs relations avec leurs clients et leurs fournisseurs. Une entreprise sur deux a suspendu ses relations avec au moins une partie de ses fournisseurs ou de ses clients durant le confinement.

Autre grand changement, l’utilisation du télétravail . Environ 40 % des entreprises françaises y ont eu recours. Et 26 % des entreprises françaises envisagent d’avoir plus souvent recours au télétravail de façon pérenne ou transitoire. Incontestablement, une partie des changements et des habitudes prises pendant le confinement sont appelées à s’installer dans la durée.


Like it? Share with your friends!

myspotvip

Lorsque vous vous inscrivez et vous recevrez les meilleures offres de MySpotVip et vous recevrez également un guide d'ÉPARGNE.
Préparez-vous pour les offres VIP les plus exclusives et uniques!