L’équipementier automobile Bosch va supprimer 750 postes dans son usine de Rodez

« On va réduire les équipes dans les années à venir, d’ici 2025, à 500 personnes » sur les 1250 employés que compte l’usine spécialisée dans les injecteurs et les bougies pour véhicules diesel, a annoncé le président de Bosch, jugeant la mesure « indispensable » dans le contexte actuel.


Coup dur pour l’usine Bosch de Rodez. L’équipementier automobile allemand va supprimer 750 emplois sur 1250 dans sa fabrique de l’Aveyron d’ici 2025, une décision liée à la chute des ventes des véhicules à moteur diesel, a annoncé le groupe vendredi.

« On va réduire les équipes dans les années à venir, d’ici 2025, à 500 personnes », a déclaré le président de Bosch pour la France et le Benelux, Heiko Carrie, jugeant la mesure « indispensable » dans le contexte actuel. « La volonté est d’éviter les départs contraints » cependant, par le biais de retraites anticipées et de départs volontaires, selon lui.

Premier employeur privé du département de l’Aveyron, l’usine Bosch de Rodez fabrique des injecteurs et des bougies pour véhicules diesel, dont la demande a considérablement diminué, du fait de la chute des ventes de véhicules diesel.

Les effectifs seront réduits dès 2021. A la fin de l’année, le nombre de salarié baissera à 1100, prévoit Heiko Carrie. Cette restructuration, assure le patron de Bosch France, « donne une vraie perspective pour le site et une stabilité nécessaire pour les années à venir. (…) On n’est plus dans une logique de fermeture du site ».

Les ventes de véhicules diesel en chute libre

La part du diesel en Europe a beaucoup diminué ces dix dernières années. En France, les immatriculations de véhicules neufs particuliers équipés d’un moteur diesel ont diminué de plus de la moitié, passant de 73 % en 2012 à environ seulement 34 % aujourd’hui.

Présente dans l’automobile, l’électronique et l’énergie, la multinationale allemande Bosch dispose de neuf usines en France et emploie 6600 salariés en France. En décembre, Bosch a annoncé l’arrêt fin 2021 d’une ligne de production de colonnes de direction à assistance électrique, qui emploie 75 salariés sur son site de Vendôme (Loir-et-Cher), qui compte 500 salariés.


Like it? Share with your friends!

myspotvip

Lorsque vous vous inscrivez et vous recevrez les meilleures offres de MySpotVip et vous recevrez également un guide d'ÉPARGNE.
Préparez-vous pour les offres VIP les plus exclusives et uniques!